Ecologie, sécurité,
éthique

Depuis
1921

Façon
Ile Maurice

Atout
économique

PLUS D’UN SIÈCLE D’EXPERTISE

Comment devenir membre

Les origines

Un riche parcours

Connaître le cadre légal

LES ORIGINES

Le 25 mai 1921, la Société des Chasseurs de l’Ile Maurice était fondée, sous le patronage du Secrétaire Colonial dalors, lHonorable Edward Brandis Denham. Le premier président en fut M. Georges Antelme. La raison d’être de la SCIM était de sauvegarder les intérêts des chasseurs ainsi que de maintenir des conditions favorables à la protection du milieu naturel et du gibier qui s’y trouve, ainsi que de favoriser l’entr’aide et le partage de connaissance entre membres. 

Pendant cette première partie du XXe siècle, alors que l’île était encore sous autorité britannique – après avoir été colonie française suite au départ des Hollandais – la chasse au cerf et au cochon marron était déjà bien établie. En sus de participer au contrôle des populations de ces deux espèces – et des lièvres – qui peuvent être nuisibles pour les cultures si leur nombre est trop important, la chasse constituait alors une activité sportive et sociale très prisée par la bourgeoisie et l’aristocratie mauriciennes.

La chasse a en fait toujours été pratiquée à l’île Maurice, principalement pour des raisons alimentaires. Les débuts de la colonisation portent les traces de chasse d’oiseaux et autres petits gibiers qui existaient dans l’île. L’importation par les Hollandais du cerf de Java dans les années 1630, et de celle du sanglier par ces mêmes colonisateurs, permit aux résidents de l’île et aux équipages des voiliers de passage de disposer de viande rouge fraîche et de constituer des réserves pour les longues traversées. Les nombreux croisements des sangliers introduits par les Hollandais, avec les cochons domestiques, ont donné naissance à une race hybride de cochon sauvage, appelée « cochon marron ». Elle s’est rapidement multipliée dans les forêts mauriciennes. Le cerf de Java s’est reproduit aisément et a aussi constitué un cheptel intéressant, qui en fait encore aujourd’hui le gibier-roi dans l’île

La Société des Chasseurs de l’Ile Maurice a été fondée le 25 mai 1921

UN RICHE PARCOURS

Au cours des 102 années de son existence, la SCIM a toujours œuvré pour la protection des droits de ses membres et a toujours entretenu de bonnes relations professionnelles avec les autorités – celles de la colonie britannique d’abord et celles qui leur ont succédé depuis l’indépendance en 1968.

La SCIM compte actuellement 750 membres. Ce nombre constitue une minorité par rapport au nombre total de chasseurs à l’île Maurice. Mais il représente le plus grand regroupement de chasseurs, qui partagent aussi les mêmes valeurs de respect de normes de chasse et de la vie sauvage. Le comité de notre association constitue un groupe homogène, actif auprès des parties prenantes pour la protection du milieu naturel – nécessaire pour la chasse par les non-membres comme pour les membres – et dans le traitement d’autres sujets qui concernent, de facto, l’activité de chasse dans son ensemble.

Les anciens procès-verbaux des réunions du Conseil d’administration de la SCIM montrent que les responsables se sont intéressés aux nombreux aspects de la chasse à Maurice. Des sujets d’intérêt national certain, au-delà des simples intérêts de la chasse, ont ainsi été traités par la SCIM au fil de son histoire.

Notre association a par exemple collaboré avec les autorités nationales, avec d’autres organisations et avec des entreprises et des individus afin d’aider au progrès dans divers domaines : réglementation sur les armes à feu et les munitions, protection des pâturages, contrôle du braconnage, prix rémunérateurs pour la venaison, lutte contre la gale, assurances pour les chasseurs, mesurage des trophées et remise de prix, etc.

L’organisation d’un concours annuel de trophées de chasse au cerf est l’une des grandes traditions de la SCIM, qui suscite l’intérêt et la fierté de ses membres. Dès ses débuts, la SCIM a eu, par ailleurs, l’occasion de recevoir des visiteurs de marque. Les plus prestigieux furent le Duc et la Duchesse d’York, futurs Roi George VI et Reine Elizabeth d’Angleterre, qui participèrent à une battue organisée à la Plaine Noël le 2 juin 1927 en leur honneur par la SCIM et son président, M. Georges Antelme.

La SCIM compte 750 membres de toutes les régions de l’île

COMMENT DEVENIR MEMBRE

La Société des Chasseurs de l’Ile Maurice (SCIM) est ouverte aux chasseurs détenteurs d’un permis de chasse et d’un permis de port d’armes valides. 

Les demandes d’admission doivent être faites par écrit au secrétaire de la SCIM et être soutenues par deux membres actifs de la SCIM. Ces demandes seront examinées par le Conseil de l’association, qui communique sa décision au demandeur à travers le secrétaire.  

Pour postuler et en savoir plus sur la procédure d’admission et sur les obligations des membres, veuillez cliquer ici ou utiliser la console de mise en relation ( « contact ») au bas de cette page. 

CONTACTEZ-NOUS

LA SOCIÉTÉ DES CHASSEURS DE L'ILE MAURICE
© La Société des Chasseurs de l’Ile Maurice – Tous droits réservés.